Vous êtes ici: Actualités

Actualités
Rechercher

Qu’est-ce que la biodynamie forestière ?

La première plantation biodynamique d’arbres en forêt aura lieu à Châtenay le 25 janvier. Porté par le syndicat départemental de l’Ain de  Fransylva dont Reforest’Action est partenaire, ce projet est le premier du genre en Europe.  Jean-Pierre Bouvard, gestionnaire forestier, nous explique ce concept innovant pour l’univers de la forêt.

Qu’est-ce que la biodynamie ?

En étymologie, « bio » signifie la vie et « dynamie » la puissance.  Biodynamiser un sol consiste à renforcer son activité microbiologique, c’est-à-dire à renforcer l’action des bactéries et champignons favorables à la croissance des végétaux. Pour ce faire, l’analyse du sol est une étape primordiale afin de déterminer les carences et les excès en éléments minéraux. Une fois le diagnostic effectué, une combinaison « sur mesure » de certains éléments, définis et quantifiés selon la problématique du sol, est préparée en laboratoire.

Les racines des jeunes plants sont enduites d’une solution liquide de mycorhizes et, sont injectées dans le sol, des familles de bactéries. Le tout est recouvert de terre mélangée à des débris de broyage. L’apport de carbone est nécessaire au bon développement des bactéries.

shema-biodynamie-forestiere

Comment appliquer ce modèle à la forêt ?

L’idée est de planter des arbres de qualité, qui poussent plus rapidement. La densité de plantation est abaissée, se rapprochant de la densité optimum en fin de vie. Les arbres biodynamisés sont des arbres de qualité, qui seront bien conformés au fil des années, et la sélection sera moindre. L’abaissement de la densité provoque une chute des coûts de plantation.

En quoi le projet de Châtenay est innovant ?

C’est la première fois que cette méthode est appliquée à une plantation forestière. La mycorhization a déjà été testée par l’INRA mais il s’agit de l’utilisation de champignons uniquement. La véritable innovation tient à l’utilisation de bactéries qui transforme certain éléments du sols en matières nutritives.

Quel est son objectif ?

L’objectif premier est de tester la méthode en milieu forestier. La présence des acteurs locaux de la filière permettra de communiquer sur cette méthode.

Si cette expérimentation est concluante, que peut-on envisager pour la suite ?

La transposition de ce modèle à l’échelle régionale puis nationale.

 

Pour participer à la plantation inscrivez-vous ici 🙂

arbre-beau-biodynamie

Publié dans Arbres, Biodiversité, Biodynamie, champignon, France, Services écosystémiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nos 7 plus belles actions de 2016

Des arbres, nous en avons plantés en 2016. Beaucoup. Ici pour restaurer des écosystèmes, là pour la biodiversité urbaine, là-bas pour la sécurité alimentaire et le développement économique. Nourris de convictions, nous avons partout mis en terre chacun de ces centaines de milliers d’arbres avec le même et inaltérable enthousiasme qui nous anime depuis nos débuts. Alors que l’année touche à sa fin, voici un petit florilège de nos plus belles réalisations de 2016.

1) 1 million d’arbres plantés !

GE-ANT. Six ans tout juste après notre création, Reforest’Action passe en 2016 la barre du million d’arbres plantés. Ce cap important dans notre histoire a été franchi grâce au soutien de plus de 2000 entreprises et de près de 50 000 de citoyens du monde entier participant à notre mouvement de crowdplanting. Merci infiniment pour votre engagement à nos côtés.

1-million-arbres-plantes

 

 2) Une réserve naturelle gagne une enceinte végétale

La réserve des Monts d’Azur nichée à 1200 m d’altitude dans l’arrière-pays niçois est un havre de nature abritant plusieurs centaines d’espèces de différents milieux. En avril dernier, Reforest’Action y a planté plus de 2000 arbres en haie grâce au soutien d’Atout Net Services afin de renforcer l’habitat de cette biodiversité unique. Les bisons peuvent dormir tranquilles.

Bisons-Thorenc

 

3) Après tempête : plus de 150 000 nouveaux arbres dans les Landes

Les Landes n’ont pas fini d’être reboisées après le passage de la tempête Klaus en 2009. A ce jour, 50% des surfaces affectées attendent encore de nouveaux arbres. Cette année, Reforest’Action y a planté plus de 150 000 arbres grâce au soutien d’entreprises telles que Carrefour, Enterprise Rent a Car, PGS ou Boulanger.

Team-building-developpement-durable

 

4) Des plantations urbaines pour assainir l’air des villes et renforcer la biodiversité

A l’heure où les pics de pollution se multiplient à Paris, les arbres des villes sont plus que jamais précieux pour stocker les particules fines émises par nos voitures et ainsi préserver notre santé. Cette année, Reforest’Action a financé des plantations urbaines à Massy, Verrières-le-Buisson et Langueux, notamment avec l’appui de Levanti et Leroy Merlin.

Reforestation-urbaine

 

5) Au Pérou, notre méthode de reforestation inspire l’ONU et le gouvernement

La méthode de Régénération Naturelle Assistée développée par nos partenaires péruviens fait des émules. En novembre 2016, les Nations unies et le gouvernement du Pérou ont dupliqué la technique sur d’autres projets de reboisement. On est ravis que notre projet inspire !

regeneration-foret-perou

 

6) Première plantation en Espagne

10 000, c’est le nombre d’arbres mis en terre lors de notre toute première plantation sur la péninsule ibérique. Soutenu par ADEO et Leroy Merlin Espagne, le projet a permis de restaurer une parcelle incendiée sur les flancs des montagnes asturiennes. Pour l’occasion, des collaborateurs de nos partenaires accompagnés de leurs enfants ont pris part à l’opération. Bravo à eux.

reboisement espagne

 

7) Haïti : les producteurs de cacao déterminés après l’ouragan

L’ouragan Matthew qui a balayé Haïti dans la nuit du 3 au 4 octobre dernier a ravagé environ 90% des arbres du sud-ouest du pays. Malgré l’ampleur des dégâts sur le terrain, les producteurs de cacao biologique associés à notre projet ont tout de suite fait preuve d’une extraordinaire détermination à relancer leur activité au plus vite, notamment en replantant des arbres. Vous leur avez d’ailleurs apporté votre soutien en répondant à notre appel Des arbres pour Haïti.

producteurs_cacao_haiti

 

A l’aube de la nouvelle année, toute l’équipe de Reforest’Action est diablement motivée pour planter encore plus d’arbres en 2017. Pour cela, on vous prépare de jolies surprises au cours des mois à venir… Notre objectif : permettre à chacun de démultiplier son impact positif sur le monde. A très vite !

 

Publié dans Arbres, Biodiversité, Forêt, Reforestation, Responsabilité Sociétale des Entreprises, RSE, Services écosystémiques, Team Building | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Sénégal : 1 000 élèves sensibilisés aux enjeux environnementaux

enfant-plantation-senegal

Après une saison hivernale difficile en raison d’un démarrage tardif et d’un arrêt précoce des pluies dans le département de Foundiougne, les grands axes du volet éducatif 2016 – 2017 de notre projet de reforestation a été établi par le corps professoral récemment réuni, représentant pas moins de 20 écoles du département.

prof-afrique

Plus de 1000 élèves du département de Foundiougne seront ainsi sensibilisés aux enjeux environnementaux au cours des prochains mois. Les droits de l’homme, ceux de l’enfant, ainsi que l’accès à l’eau potable seront au cœur de ce programme.

A l’image des visites de l’unité de production d’huile l’an passé, ces thématiques seront abordées à travers des activités scolaires qui seront définies et organisées par les équipes pédagogiques de chaque école avec en point d’orgue la Semaine Mondiale pour un Monde Meilleur.

Si vous voulez soutenir ce projet, plantez des arbres au Sénégal

Publié dans Arbres, développement social, Education au Développement Durable, Forest, Forêt, Reforestation, Senegal, Sénégal, Senegal | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Découverte d’une étonnante araignée qui se métamorphose en feuille

Alors que le WWF alertait récemment de la disparition de plus de la moitié de la biodiversité mondiale depuis 1970, nous souhaitions vous présenter une araignée qui, pour survivre, est devenue une véritable curiosité de la nature.

Survivre dans le règne animal ou végétal n’est pas une mince affaire surtout quand on mesure quelques centimètres, voilà donc pourquoi certaines espèces ont développé des techniques très originales. C’est le cas d’une araignée « tisseuse » que des scientifiques ont découvert tout récemment dans une forêt tropicale près de Mengla, en Chine. Cette dernière a trouvé un moyen astucieux pour manger tout en se camouflant du bec de ses prédateurs. En effet cette araignée, appartenant à la famille des araneidaes qui rassemble plus de 3000 espèces, se déguise en feuille.

Bien que certaines araignées soient extrêmement ingénieuses pour se camoufler telles que l’araignée-crabe ou encore la Cyclosa ginnaga, aucune d’entre elles n’avait poussé le mimétisme avec un végétal à un tel paroxysme. Photographiée pour la première fois en 2011, cette araignée est très difficile à observer, et seul un individu a depuis été retrouvé. Des feuilles mortes proches de l’araignée étaient (comme nous le montrent les images ci-après) attachées avec de la soie sur les branches, ce qui laisse entendre qu’en plus de se camoufler à la perfection notre araignée est aussi une remarquable bâtisseuse. Le spécimen observé avait soulevé et attaché des feuilles mortes à une brindille située à environ 2,5m du sol peaufinant ainsi à la perfection son camouflage ce qui démontrerait l’incroyable ingéniosité de l’invertébrée.

 

abc-araignee-feuille

Quoi qu’il en soit cette découverte nous démontre (s’il le fallait encore) l’importance et la richesse de nos forêts dans le monde entier. Ce sont des réservoirs à biodiversité qui nous font chaque jour découvrir leurs merveilles et que nous nous devons de préserver. Voilà pourquoi Reforest’Action s’engage avec ses partenaires tous les jours pour planter des arbres de par le monde. Vous aussi rejoignez-nous et plantez des arbres en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Publié dans Biodiversité, Education au Développement Durable, Forest, Forêt | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Philippe Echaroux et le street art 2.0 illuminent la forêt Amazonienne

Des clichés splendides sur des arbres majestueux face aux millions et à la déforestation voilà comment on pourrait résumer l’action du photographe et street artiste Philippe Echaroux.

Philippe Echaroux a répondu tout récemment à l’appel d’Almir Narayamoga Surui, le chef de la tribu des suruis peuple de la forêt amazonienne. Cette tribu s’est vu confier par le gouvernement une partie du territoire brésilien donnant la charge à son peuple de replanter et de protéger cette forêt primaire amazonienne de plus en plus dévastées. Étant victimes depuis de multiples années d’une déforestation devenue un enjeu planétaire et des orpailleurs qui violent leur territoire pour s’emparer des gisements de pierres précieuses. Les Suruis, leur chef en tête, on comprit que le salut de leur forêt passerait par la sensibilisation du grand public.

lame-de-la-foret-amazonienne-streetart

Pour cela la conception du Street’art, mouvement qui a réellement pris de l’ampleur depuis les années 1970, a fait sens pour la communauté suruis et Philippe Echaroux. Ce dernier, mêlant la nature, l’art et l’homme, dénonce aujourd’hui le triste quotidien de ce peuple indigène trop méconnu. Selon Almir Narayamoga Surui, le chef de la tribu, une quantité incommensurable de bois – 300 camions – est arrachée chaque jour à leur territoire illégalement. C’est pourquoi les Suruis, qui sont plus que 1300 à vivre sur ces terres. La folle déforestation de l’Amazonie a augmenté de 16% entre 2014 et 2015 (source WWF – Living Amazon Report 2016 ) soit en un an deux fois la taille du Luxembourg (5.831 km² de foret). À l’heure où, l’état de la forêt Amazonienne n’a jamais été aussi préoccupant, l’art dans toute sa splendeur nous émerveille et éveille en nous toute l’humilité et le respect pour la beauté de la forêt.

À travers ces œuvres autant spectaculaires qu’éphémères, Philippe Echaroux souhaite en devenant par la même occasion le premier Street artiste à  ainsi démarquer le territoire des Surui et rappeler que l’Homme est lié à la nature qui l’entoure et que sans elle il n’est rien. Philippe Echaroux et les Suruis nous enseignent que l’Homme s’il reste en harmonie avec la nature peut réaliser des choses sublimes.

philippe-echaroux-streetart-landart

Comme le dit Agamemnon chef du programme de reforestation instauré par le gouvernement brésilien  » on ne se connaît pas mais ensemble nous pouvons réparer nos erreurs ». Ensemble plantons des arbres !

Publié dans Arbres, Art, déforestation, Forest, Forêt | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire