Vous êtes ici: Actualités

Actualités
Rechercher

Qu’est-ce que la biodynamie forestière ?

La première plantation biodynamique d’arbres en forêt aura lieu à Châtenay le 25 janvier. Porté par le syndicat départemental de l’Ain de  Fransylva dont Reforest’Action est partenaire, ce projet est le premier du genre en Europe.  Jean-Pierre Bouvard, gestionnaire forestier, nous explique ce concept innovant pour l’univers de la forêt.

Qu’est-ce que la biodynamie ?

En étymologie, « bio » signifie la vie et « dynamie » la puissance.  Biodynamiser un sol consiste à renforcer son activité microbiologique, c’est-à-dire à renforcer l’action des bactéries et champignons favorables à la croissance des végétaux. Pour ce faire, l’analyse du sol est une étape primordiale afin de déterminer les carences et les excès en éléments minéraux. Une fois le diagnostic effectué, une combinaison « sur mesure » de certains éléments, définis et quantifiés selon la problématique du sol, est préparée en laboratoire.

Les racines des jeunes plants sont enduites d’une solution liquide de mycorhizes et, sont injectées dans le sol, des familles de bactéries. Le tout est recouvert de terre mélangée à des débris de broyage. L’apport de carbone est nécessaire au bon développement des bactéries.

shema-biodynamie-forestiere

Comment appliquer ce modèle à la forêt ?

L’idée est de planter des arbres de qualité, qui poussent plus rapidement. La densité de plantation est abaissée, se rapprochant de la densité optimum en fin de vie. Les arbres biodynamisés sont des arbres de qualité, qui seront bien conformés au fil des années, et la sélection sera moindre. L’abaissement de la densité provoque une chute des coûts de plantation.

En quoi le projet de Châtenay est innovant ?

C’est la première fois que cette méthode est appliquée à une plantation forestière. La mycorhization a déjà été testée par l’INRA mais il s’agit de l’utilisation de champignons uniquement. La véritable innovation tient à l’utilisation de bactéries qui transforme certain éléments du sols en matières nutritives.

Quel est son objectif ?

L’objectif premier est de tester la méthode en milieu forestier. La présence des acteurs locaux de la filière permettra de communiquer sur cette méthode.

Si cette expérimentation est concluante, que peut-on envisager pour la suite ?

La transposition de ce modèle à l’échelle régionale puis nationale.

 

Pour participer à la plantation inscrivez-vous ici 🙂

arbre-beau-biodynamie

Publié dans Arbres, Biodiversité, Biodynamie, champignon, France, Services écosystémiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

3 réponses à Qu’est-ce que la biodynamie forestière ?

  1. cambier JP dit :

    quel rapport avec les « préparats » révélés par R .Steiner ?

    utilisez-vous ces étranges manipulations d’allure magique ? et comment Steiner en a-t-il eu connaissance pour le révéler au monde ? est-il en relation avec des connaissances non-scientifiques transmises par …qui ?

    • Unrein dit :

      Bonjour,

      Le projet de Châtenay consiste en une expérimentation scientifique, propre au milieu forestier, sans rapport avec les techniques de la biodynamie agricole pensées par Mr Steiner. Cette plantation forestière repose sur le procédé de « bio-dynamisation contrôlée » qui vise à inoculer des micro-organismes dans les sols forestiers. Le concept a été développé par le pépiniériste-biologiste Daniel Soupe, en collaboration avec l’université de Besançon et le laboratoire Agronutrition de Toulouse. Ce procédé a fait ses preuves en parcs et jardins et se base notamment sur des recherches agronomiques (INRA…) ayant démontré les rôles nutritifs et défensifs de certains micro-organismes favorables aux végétaux. Pour ces différentes raisons, la méthode expérimentale de bio-dynamisation des sols et des arbres appliquée à Châtenay se distingue des processus de l’agriculture biodynamique imaginés par Mr Steiner. Elle tente à sa manière d’ouvrir une nouvelle voie en matière de reboisement en faveur de l’équilibre sylvo-cynégétique, de l’équilibre de la communauté microbienne du sol et de l’adaptation des forêts aux changements climatiques.

      Emmanuelle Unrein, Forestiers Privés de l’Ain

  2. Ping : 1000 arbres plantés en biodynamie | reforestation et lutte contre la déforestation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *