Vous êtes ici: AccueilProjet Sénégal

PLANTER AU SENEGAL

 

REFORESTATION AU SENEGAL : LE PROJET EN UN CLIN D’OEIL

Pincipales essences plantées : manguier, jatropha, citronier, eucalytpus, moringa.

Objectifs : restauration des sols, lutte contre la déforestation, autonomie énergétique et développement économique des populations.

Type de plantation : agroforesterie essentiellement

Période de plantation : été

Activités : plantations, valorisation des produits ligneux et non ligneux, développement de filières, production de biocarburant et électricité verte, formation des acteurs locaux, sensibilisation à l’environnement en milieu scolaire.

Partenaires et acteurs associés : Kinomé et la SOPREEF (Société pour la Promotion de l’accès à l’Energie et à l’Eau dans le département de Foundiougne), mairie de Sokone, académie, agence nationale d’électrification rurale

Date de lancement : 2011

 

DESCRIPTION

Sols érodés et déforestation

Les populations rurales du Sénégal dépendent à 80 % des forêts pour satisfaire leurs besoins de subsistance (alimentation, énergie, santé). Or l'état du couvert forestier se dégrade sous la pression de la production agricole et du bois de chauffage. L’agriculture intensive de l’arachide pendant de nombreuses années a érodé les sols et entraîné une baisse des rendements. Les paysans ont aujourd’hui besoin de diversifier leurs cultures par des alternatives viables pour sécuriser leurs récoltes et améliorer leurs revenus. Il leur faut restaurer leurs terres.

Développement social et autonomie énergétique par l’agroforesterie

Situé dans la région du Siné Saloum (sud-ouest du Sénégal), le projet soutenu par Reforest’Action est conduit par la SOPREEF. Cette entreprise sociale sénégalaise a été créée par un groupement constitué aujourd’hui de 600 paysans avec le soutien de l'ONG Présent d'Avenir et du bureau d'étude Performances. Baptisé localement EESF (Energie Eau Solidarité de Foundiougne), le projet vise à : 

1) planter des arbres en agroforesterie dans et autour des champs, en association avec des cultures vivrières (sorgho, mil, arachide…) qui apportent alimentation et revenus et fournissent du bois de construction et de chauffage.

2) développer les filières économiques à partir des arbres pour diversifier les sources d’énergie (biocarburant et électricité verte) et améliorer les revenus des paysans (vente de fruits, fabrication de savons, production de produits cosmétiques bio…).

3) Sensibiliser les écoliers aux enjeux de l’arbre et la forêt afin que les enfants en deviennent les premiers défenseurs. 

Autonomie et suivi

Les villageois sont les moteurs du projet. Ils gèrent les pépinières, ils plantent sur leurs terres, et ils bénéficient des fruits de leur travail et de leurs arbres. Les paysans sont au cœur des décisions stratégiques du projet prises par la SOPREEF. Ils sont entrepreneurs et acteurs de leur propre développement. 

Les arbres plantés sont suivis pendant les deux premières années (les plus critiques de leur développement), au cours desquelles chaque arbre mort est remplacé. Le contrôle de la qualité du projet est assuré par la société française Kinomé.

 

PLANTEZ DES ARBRES AU SENEGAL

Entreprises, deux options s’offrent à vous pour planter des arbres avec vos clients et collaborateurs : devenir partenaire ou leur offrir des cadeaux d'entreprises écologiques.

Particuliers, deux moyens d’agir : plantez des arbres ou offrez-en à vos proches et amis.