7 299 168Trees planted

Initié en 2019, notre projet au Kenya vise à restaurer le parc national du Mont Kenya et à permettre aux communautés locales de planter des arbres en agroforesterie. La plantation de 80 000 jeunes arbres a commencé au mois d’avril, à la faveur de la saison des pluies.

Au Kenya, la saison de plantation a commencé !

29/04/2020 - Anne-Lise de Reforest'Action


Catégorie: 

Kenya - reforestation - agroforesterie

Initié en 2019, notre projet au Kenya vise à restaurer le parc national du Mont Kenya et à permettre aux communautés locales de planter des arbres en agroforesterie. La plantation de 80 000 jeunes arbres a commencé au mois d’avril, à la faveur de la saison des pluies.

Pourquoi planter des arbres au Kenya ?

En raison de l’accroissement démographique, de l’extension des cultures, mais aussi de l’abattage des arbres pour produire du charbon de bois, le Kenya ne possède plus aujourd’hui que 7 % de couverture forestière, contre 18 % au début des années 1960. C’est dans ce contexte que Reforest’Action s’allie à l’ONG locale Trees For Kenya, qui travaille depuis 2012 avec les communautés de la région du Mont Kenya pour restaurer les zones les plus dégradées de sa forêt.

L’objectif du projet financé par Reforest’Action est ainsi d’aider les communautés locales à restaurer leur environnement et à développer l’agroforesterie afin de sécuriser leur alimentation.

Succès de la production des arbres en pépinières

Au cours des six derniers mois, notre partenaire Trees For Kenya a procédé à l’équipement matériel des 20 pépinières dédiées au projet, ainsi qu’à la production de plus de 80 000 arbres d’essences variées, grâce au soutien d’une trentaine de groupes d’entraide communautaire.

Alors que le reste du pays souffre actuellement d’une invasion de criquets pèlerins particulièrement fatale pour les cultures, la région du mont Kenya où se situe notre projet est épargnée par la crise. Son altitude élevée (de 1500 à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer) n’est en effet pas propice à la survie de l’insecte ravageur.  

Par ailleurs, la pluviométrie a été favorable depuis décembre 2019. Aucune difficulté n'a ainsi été rencontrée par notre partenaire Trees For Kenya dans leurs travaux de pépinières.

La saison des pluies bat à présent son plein au Kenya, et durera jusqu’à la fin du mois de mai. Les communautés locales profitent actuellement de cette période pour planter les 80 000 arbres produits en pépinières, après avoir préparé le terrain par l’élimination des broussailles et des espèces envahissantes.

Restaurer des forêts dégradées et développer l’agroforesterie

Au total, au cours des prochaines semaines, 30 000 plants d’essences forestières indigènes (kisa d’eau, prunier africain, croton, chêne Meru) viendront restaurer les forêts du Mont Kenya, et en particulier la zone dégradée de Magaca.

En parallèle, 40 000 pieds d’essences agroforestières (chêne gris, cèdre rose, tulipier du Nil, calliandria, avocatier, tamarillo) seront plantés dans les champs des agriculteurs. Ces arbres créeront un couvert protecteur pour les cultures vivrières sous-jacentes, fourniront des fruits et permettront aux communautés locales d’en tirer du bois de chauffe tout en préservant la forêt sauvage.

Le troisième volet du projet consistera en la plantation de 10 000 arbres d’essences variées au sein des écoles locales, afin de sensibiliser la jeune génération aux enjeux de la préservation de leurs forêts et aux bénéfices des arbres.

L’implication des communautés locales, vecteur de réussite du projet

Environ 2000 personnes sont impliquées dans la production et la plantation des arbres au sein de ces différentes zones. Notre partenaire Trees For Kenya assure la formation des communautés locales au travail en pépinières, ainsi qu’à la pratique de l’agroforesterie. L’engagement des populations au sein du projet est un vrai gage de sa réussite : elles se portent en effet garantes du bon entretien des arbres plantés, et de la lutte contre la déforestation au sein des forêts protégées.

La plantation d’arbres au sein des écoles associées au projet permet également de sensibiliser la jeune génération à mieux prendre soin de son environnement. Chaque élève reçoit un certain nombre d’arbres dont il est responsable jusqu’à ce qu’il quitte l’école. Les arbres plantés sont gérés par les écoliers qui les arrosent et pratiquent le désherbage deux fois par an afin de permettre leur croissance dans des conditions optimales.

On a besoin de vous pour faire vivre ce projet ! Plantez des arbres au Kenya en 3 clics.

0 Comment