9 739 121Trees planted

C’est au coeur du Parc Naturel régional de Millevaches en Limousin, dans la forêt domaniale du Longeyroux, qu’un nouveau peuplement de diverses essences résineuses et feuillues a vu le jour en novembre 2020 en partenariat avec l’Office national des forêts (ONF), grâce au soutien de nos Reforest’Acteurs ainsi que de notre contributeur Boulanger.

En Corrèze, reconstitution d’un peuplement d’épicéas atteints par le scolyte

11/12/2020 - Marine de Reforest'Action


Catégorie: 

Forêt - biodiversité - maladie - scolyte - insecte xylophage - Boulanger - Mission R

C’est au coeur du Parc Naturel régional de Millevaches en Limousin, dans la forêt domaniale du Longeyroux, qu’un nouveau peuplement de diverses essences résineuses et feuillues a vu le jour en novembre 2020 en partenariat avec l’Office national des forêts (ONF), grâce au soutien de nos Reforest’Acteurs ainsi que de notre contributeur Boulanger.

Comme dans plusieurs forêts domaniales de la région, les épicéas qui constitaient de peuplement de ce projet ont subi des attaques de scolytes.

Cet insecte xylophage se nourrit essentiellement de bois mort. Il accélère ainsi sa décomposition, utile à l’enrichissement des sols. Néanmoins, lorsque sa population est trop importante pour la ressource en bois mort,  ou que les arbres sont affaiblis (après une période de grande sécheresse ou une tempête par exemple), il peut s’attaquer à des arbres vivants. Il creuse alors un réseau de galeries sous l'écorce des arbres pour se nourrir et se reproduire. Ces forages affectent les arbres, perturbant et limitant la circulation de la sève, et peuvent mener au dépérissement des sujets atteints.

  

Compte tenu du fort taux de dépérissement du peuplement, l’ONF a été contraint de couper les arbres atteints pour limiter la propagation du parasite et l’exension des foyers de contamination aux autres forêts. Dans ces conditions, et en l’absence de régénération naturelle efficace, les deux parcelles forestières concernées, couvrant respectivement 5.6 d’hectares et 3.62 hecatres, devaient être reboisées.

  

Les essences diversifiées introduites ont été choisies en fonction de la station. La plantation a été réalisée du 23 au 27 novembre 2020. L’opération a consisté à planter en mélange pieds à pieds des mélèze, douglas, pin sylvestre, pin laricio, épicéa, hêtre, et chênes sessiles, à une densité de 1600 plants /hectares, et ce dans le but de favoriser la diversité face aux ravageurs et réchauffement climatique.

L’ONF poursuivra la surveillance et l’entretien du peuplement dans les années à venir, en procédant notamment à un dégagement des jeunes plants dans les trois ans afin de laisser toutes les chances à ces jeunes pousses de devenir de grands et beaux arbres résilents.

  

Une semaine après la plantation, et malgré les 50 centimètres de neige sont tombés sur la parcelle, les équipes de l’ONF ont pu retrouver nos jeunes plants en pleine santé !

0 Comment