10 500 638Trees planted

La plantation, effectuée par associations et volontaires, a eu lieu au cours du mois de février 2021 à Saint-Orens-de-Gameville sur la parcelle de 1 hectare destinée à cette nouvelle forêt urbaine. Les 3000 m2 de terrain accueillent désormais près de 9000 nouveaux arbres et pas moins de 16 essences différentes ! Le projet a valu à la ville de remporter le 1er prix du Trophée Eco Actions 2020, décerné par les Eco-Maires. 

Re-végétaliser la ville : naissance d’une forêt urbaine en Occitanie

09/02/2021 - Hélène de Reforest'Action


Catégorie: 

France - forêt urbaine - Occitanie

La plantation, effectuée par associations et volontaires, a eu lieu au cours du mois de février 2021 à Saint-Orens-de-Gameville sur la parcelle de 1 hectare destinée à cette nouvelle forêt urbaine. Les 3000 m2 de terrain accueillent désormais près de 9000 nouveaux arbres et pas moins de 16 essences différentes ! Le projet a valu à la ville de remporter le 1er prix du Trophée Eco Actions 2020, décerné par les Eco-Maires. 

Une région verte

En France, lorsqu’il est question d’environnement, l’Occitanie est bonne élève. Elle ambitionne d’ailleurs de devenir la première région à énergie positive d’Europe d’ici 2050 ! Elle est aussi la 2ème région forestière française36 % de son territoire étant couvert de forêt. 

Faire naître la forêt…

En s’inspirant de la méthode Miyawaki, technique venue du Japon qui permet notamment de revégétaliser des sols urbains ou pauvres en nutriments, Reforest’Action a pu accompagner la mairie dans son projet de création de forêt urbaine. En tout, 16 essences différentes ont été plantées, parmi lesquelles le chêne pubescent, le cornouiller sanguin, le merisier ou encore l’érable champêtre. 

Une démarche qui permettra, à terme, d’obtenir un massif forestier, véritable foyer de biodiversité. Pour la population locale, cet espace constituera aussi un îlot de fraîcheur, bienvenu en milieu urbain, notamment pour lutter contre la pollution et les canicules. Cette forêt urbaine est au cœur du projet de re-végétalisation de la ville, qui prévoit également l’installation de jardins partagés et d’un parc municipal. 

Le pouvoir du collectif

Les 9000 arbres que contient désormais la parcelle ont été plantés par des citoyens volontaires, assistés d’associations locales comme la Chorale de Saint-Orens ou encore Caminarem. Le projet, financé par Allianz ainsi que par des particuliers, a été inauguré le 6 février. Ce jour-là, planteurs volontaires, élus, maire et contributeurs ont bravé le vent pour assister à la cérémonie venue marquer la naissance de ce nouvel écrin forestier

0 Comment