11 456 845Trees planted

Tout près du Parc naturel du Lubéron, un massif forestier peuplé de résineux et feuillus a fait l’objet d’un projet de régénération naturelle assistée. 9894 arbres ont été valorisés au sein de ce peuplement de plus de 8 hectares situé dans la commune de Valernes.

Valernes : une forêt perchée régénérée

12/04/2021 - Hélène de Reforest'Action


Catégorie: 

France - Lubéron - Alpes de Haute-Provence - régénération naturelle assistée

Tout près du Parc naturel du Lubéron, un massif forestier peuplé de résineux et feuillus a fait l’objet d’un projet de régénération naturelle assistée. 9894 arbres ont été valorisés au sein de ce peuplement de plus de 8 hectares situé dans la commune de Valernes.

Dans les Alpes de Haute-Provence, le village perché de Valernes offre un panorama unique sur la nature alentour. La commune de 247 habitants est en effet nichée entre les torrents de la Gourre et du Sasse, au creux de la vallée de la Durance. Jonchée sur un promontoire rocheux entouré d’une structure fortifiée datant du Moyen Âge, Valernes est un site en « éperon barré », terme archéologique qui qualifie ce type d’habitat où se croisent structures naturelles et constructions humaines.Outre son relief particulier, Valernes est aussi terre d’agriculture. On y produit une huile essentielle de lavande qui bénéficie du label AOC, des pommes, du miel de Provence mais aussi du vin rouge, blanc et rosé. 

Régénération naturelle assistée : qu’est-ce que c’est ? 

Dans le Bois de Valernes, la parcelle concernée par le projet montrait peu de signes de régénération naturelle. En cause ? L’absence d’entretien du massif au cours des dernières années, qui a fortement joué sur la perte de son dynamisme. La mise en œuvre du projet était nécessaire afin de stimuler le développement naturel de cette forêt

La démarche de régénération naturelle assistée consiste à restaurer les forêts sans planter, à l’image de la dynamique observée au sein des forêts naturelles. Une logique de gestion durable et douce des forêts qui vise à préserver les bénéfices socioéconomique et environnementaux des écosystèmes forestiers. Plutôt que de couper les spécimens peu dynamiques, cette technique d’agroforesterie repose sur la sélection du rejet (nouvelle pousse feuillée) le plus favorisé d’une souche. Les autres rejets sont coupés afin d’intensifier la croissance du rejet qui présente le plus de capacités de régénération. À terme, cette pratique permet de valoriser les arbres et recréer un écosystème forestier résistant et autonome.

Régénération naturelle dans le bois de Valernes

À Valernes, les chênes pubescents, sapins, érables, sorbier, alisiers et tilleuls ont ainsi bénéficié de cette démarche. Aujourd’hui, ils retrouvent peu à peu toute leur vigueur. À terme, le massif régénéré pourra ainsi accueillir une biodiversité riche et de stocker davantage de carbone. La renaissance de ce couvert forestier bénéficiera aussi à la population locale, offrant un précieux écrin de verdure et de fraîcheur au sein de cette vallée plébiscitée pour ses multiples parcours de randonnée. Un projet qui n’aurait plus voir le jour sans nos Reforest’Acteurs et le Crédit Agricole Assurances, que nous remerçions pour leur soutien. 

 

 

 

0 Comment