11 456 743Trees planted

Au sein du parc naturel régional du Lubéron, une parcelle forestière a fait l’objet d’un projet de régénération naturelle assistée. Grâce au soutien du Crédit Agricole Assurances, la forêt des Ramades, située dans le village de Saint-Christol, s’est offert une seconde jeunesse. 

Régénération Naturelle Assistée à Saint-Christol (Vaucluse)

13/04/2021 - Hélène de Reforest'Action


Catégorie: 

France - Vaucluse - régénération naturelle assistée

Au sein du parc naturel régional du Lubéron, une parcelle forestière a fait l’objet d’un projet de régénération naturelle assistée. Grâce au soutien du Crédit Agricole Assurances, la forêt des Ramades, située dans le village de Saint-Christol, s’est offert une seconde jeunesse. 

Dans le Vaucluse, la commune de Saint-Christol (ou Saint-Christol-d’Albion) s’engage depuis plusieurs années pour la cause environnementale. Il faut dire que la nature y tient une place primordiale ! Le village et ses environs attirent les passionnés de spéléologie en raison des nombreux avens qui parsèment le plateau d’Albion. Cultures et grands bois entourent également la commune, appréciée pour les nombreuses balades qui sillonnent ses alentours. 

Redynamiser la forêt locale

La parcelle forestière visée par le projet de régénération naturelle assistée fait partie du Parc Naturel régional du Lubéron, au sein de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cet espace préservé, riche d’une biodiversité multiple et protégée, comprend trois montagnes. La forêt, très étendue, y est ancienne.

Sur le massif concerné, le développement des arbres était ralenti depuis plusieurs années. Grâce au diagnostic établi par l'expert forestier sur place, les arbres d'intérêt ont été identifiés. Ce terme désigne les spécimens considérés comme prometteurs pour la production de bois, l’habitat ou les ressources clé qu’ils fournissent à la biodiversité. Une opération de dégagement des essences envahissantes et de délianage ont ensuite été conduites afin de permettre le développement et le maintien de ces arbres précieux. 

La régénération naturelle assistée : un pari d’avenir

Au total, 3710 arbres d’essences diverses (Cèdre de l’Atlas, chêne pubescent ou encore alisier torminal) ont été valorisés sur une surface de 6,80 hectares. Cette démarche de régénération assistée permettra, à terme, à un couvert forestier dynamique et résilient de s’épanouir sous le soleil du Vaucluse. Une forêt qui participera à la lutte contre le réchauffement climatique grâce au stockage de carbone et qui fournira une zone de refuse pérenne à la biodiversité locale. 

 

0 Comment