20 531 720Trees planted

Depuis des années, des incendies ravagent les forêts du Portugal. Des phénomènes qui se déroulent l’été, à l’heure où les températures sont extrêmes. Pour pallier les conséquences dramatiques de ces incendies, Reforest’Action contribue au reboisement des zones ravagées par les feux de forêt.

22/06/2021 - Hélène de Reforest'Action


Catégorie: 

Portugal - reboisement - biodiversité - incendies

Depuis des années, des incendies ravagent les forêts du Portugal. Des phénomènes qui se déroulent l’été, à l’heure où les températures sont extrêmes. Pour pallier les conséquences dramatiques de ces incendies, Reforest’Action contribue au reboisement des zones ravagées par les feux de forêt.

Non loin de la ville de Leiria, de vastes forêts, plantées au début du 20ème siècle, subissent régulièrement des incendies. Ces massifs composés de pins maritimes, limitent l’avancée des dunes, un phénomène accentué par la puissance des vents, des marées et des courants marins. Malheureusement, depuis une vingtaine d’années, ces zones boisées sont touchées de plein fouet par les feux de forêt qui mettent ces écosystèmes forestiers en danger.

Grâce au soutien de nos Reforest’acteurs et d’Adeo Services, un projet d’ampleur visant à régénérer le massif s’est déroulé sur place. Entre le mois de décembre 2020 et mars 2021, de jeunes pins maritimes ont été plantés sur les parcelles concernées, une essence particulièrement adaptée aux conditions climatiques de la station. Ce reboisement permettra, sur le long terme, de reconstituer le paysage et au massif de résister aux divers aléas climatiques. Sur la durée, la prise en compte de la régénération d'essences feuillues et notamment arbustives favorisera l'accueil d'une biodiversité plus riche au sein de ces massifs régénérés.

Cette démarche fournira également des emplois à l’échelle locale : en effet, les pins sont plantés et entretenus par des gestionnaires, propriétaires et techniciens forestiers formés aux problématiques de la région, soucieux de mettre en place des modes de gestion forestière adaptés aux défis de demain. À terme, les arbres alimenteront la production durable de bois d’œuvre et participeront à la lutte contre le réchauffement climatique, grâce au carbone stocké par les arbres. En tout, 29 082 arbres ont été plantés sur une surface de 22 hectares

 

 

 

 

0 Comment