20 531 720Trees planted

Sur cet ancien délaissé agricole de 5,5 hectares du bocage vendéen, 13 000 arbres ont été plantés pendant le printemps 2021.

16/08/2021 - Ondine de Reforest'Action


Catégorie: 

Vendée - Dompierre-sur-Yon - haies bocagères - biodiversité

Sur cet ancien délaissé agricole de 5,5 hectares du bocage vendéen, 13 000 arbres ont été plantés pendant le printemps 2021.

La Vendée fait aujourd’hui partie des 15 département les moins boisés de France avec un couvert forestier recouvrant seulement 5,2% des terres. A Dompierre-sur-Yon, cette ancienne parcelle agricole a été redynamisée grâce à la plantation organisée en partenariat avec Fransylva. 

Combiner haies et boisement

En se promenant dans le bocage vendéen, on pouvait observer des bandes enherbées le long du cours d'eau. Aujourd’hui, celles-ci accueillent des haies.

Les haies bocagères présentent de nombreux avantages car elles permettent de restaurer un couvert végétal sur des territoires ayant subi la pression des pratiques agricoles. En plus d’être un atout paysager, elles jouent le rôle de corridor écologique sur la zone, fournissant des habitats à la biodiversité. Ainsi, une faune auxiliaire peut s’y établir : les insectes, mammifères, oiseaux et reptiles protègent alors les cultures alentours des agressions de ravageurs et pathogènes.

Faites pleuvoir les essences !

Grâce au projet de reboisement, de nouvelles essences telles que le chêne sessile, le charme, le douglas, le merisier, l’alisier torminal, et le cormier sont venues apporter une plus-value à cette forêt en devenir.

Aussi, ces 13 000 arbres issus d’essences diverses ont permis d’insuffler une nouvelle diversité sur cette ancienne friche agricole.

Revitaliser les terres

Grâce à la contribution de FCA, Inddigo, Win-win, Schneider et Scholtès, ce nouveau boisement permettra de revitaliser les sols. Grâce à leur impact positif sur le filtrage de l’eau, les arbres contribueront à ralentir l’érosion des sols tout en apportant des ressources importantes pour la biodiversité locale, peu présente dans ce type de paysage agricole. A terme, la forêt permettra captera du dioxyde de carbone atmosphérique, luttant ainsi contre le réchauffement climatique.

1 Comment
super !