20 531 720Trees planted

Ce projet de reboisement situé à Saint-Aubin-Routot en région Normandie repose sur la plantation de 15 600 arbres au sein de 13 hectares d’anciennes terres agricoles. Un projet certifié Label Bas Carbone, qui contribuera au stockage de plus de 3400 tonnes équivalent CO2 sur les 30 prochaines années. 

07/09/2021 - Hélène de Reforest'Action


Catégorie: 

France - Normandie - Label Bas Carbone - reboisement

Ce projet de reboisement situé à Saint-Aubin-Routot en région Normandie repose sur la plantation de 15 600 arbres au sein de 13 hectares d’anciennes terres agricoles. Un projet certifié Label Bas Carbone, qui contribuera au stockage de plus de 3400 tonnes équivalent CO2 sur les 30 prochaines années. 

Zoom sur le Label Bas-Carbone

Le Label Bas Carbone a été créé par le Ministère de la transition écologique et solidaire, en collaboration avec de nombreux partenaires, pour participer à la réduction de l’empreinte carbone nationale. Celui-ci s’applique notamment à des projets forestiers, tel que celui entrepris à Saint-Aubin-Routot, à proximité d’une zone urbanisée. Un cours d’eau se trouve également à moins de 10 km des parcelles. 

Mise en pratique à Saint-Aubin-Routot

Sur les anciennes terres agricoles concernées, 6 essences sont introduites : le bouleau verruqueux, le chêne sessile, le hêtre, l’érable sycomore, le châtaignier et le douglas. Une démarche entreprise à l’automne 2020, qui permettra de donner naissance à une forêt mélangée, capable de résister aux attaques biologiques et aléas climatiques susceptibles de secouer les écosystèmes forestiers de la région. 

Dans le même temps, l’émergence de ce nouveau couvert forestier contribuera à limiter l’érosion des sols, abimés par des années de travaux agricoles intensifs, et à stabiliser les berges, situées non loin de là. Ce type de démarche comprend également des atouts économiques : les différents travaux nécessaires à la mise en place du projet sont effectués par une main d’œuvre locale, située à moins de 40 km du lieu du projet. 

Sur le long terme, les arbres plantés fourniront des habitats pérennes et multiples à la biodiversité environnante. Ils participeront également à la lutte contre le réchauffement climatique, grâce au carbone stocké par les arbres.  

Le stockage carbone sera valorisé et assuré à travers trois biais : 

  • L’absorption de CO2  par la biomasse et le sol forestier
  • Le stockage du carbone par les produits bois issus de la forêt 
  • La substitution matière en remplaçant des matériaux plus consommateurs de ressources et d’énergie par des produits bois.

Un projet soutenu par Dalkia, Sequoia Propreté, Norsys SAS, le Crédit Agricole Normandie Seine et Kappa Engineering, vecteur de nombreux bénéfices pour l’environnement.  

 

 

 

1 Comment
excellent je voue félicite