2 820 078Trees planted

Le Label Bas Carbone et Reforest’Local sont les deux solutions destinées aux entreprises souhaitant compenser leurs émissions de CO2 tout en agissant en France. Que propose chaque dispositif et quels avantages les distinguent ? Décryptage.

Label Bas Carbone et Reforest’Local : quelle solution de compensation carbone choisir pour agir avec la forêt en France ?

11/01/2019 - Nicolas de Reforest'Action


La RSE en action

Label Bas Carbone - Reforest'Local - compensation carbone - France - Forêt - local

Le Label Bas Carbone et Reforest’Local sont les deux solutions destinées aux entreprises souhaitant compenser leurs émissions de CO2 tout en agissant en France. Que propose chaque dispositif et quels avantages les distinguent ? Décryptage.

Finalité commune et mécaniques différentes

L’une et l’autre de ces solutions proposées par Reforest’Action permettent aux entreprises d’agir positivement et volontairement sur leur empreinte carbone en la compensant grâce à la forêt. Les projets forestiers français estampillés du Label Bas-Carbone sont des projets de boisement, reboisement ou de gestion améliorée permettant, selon un référentiel et des méthodologies spécifiques, de stocker du carbone additionnel comparé à une période de référence. Parallèlement, la solution Reforest’Local, exclusivement proposée par Reforest’Action, associe des crédits carbone internationaux certifiés issus de projets forestiers (reforestation, conservation, etc.) à la plantation d’arbres en France.

Compensation carbone ou contribution à l’engagement national

Parce qu’elle inclut des crédits carbone certifiés Verra ou Gold Standard, Reforest’Local est une solution de compensation carbone répondant aux standards internationaux que recherchent la plupart des entreprises, notamment les grands comptes. Les arbres plantés en France associés aux crédits carbone génèrent en outre des co-bénéfices locaux, parmi lesquels le renforcement de la biodiversité et le stockage de carbone complémentaire, non comptabilisé au titre de la compensation carbone. En optant pour Reforest’Local, une entreprise compense donc officiellement ses propres émissions de CO2 via les crédits carbone certifiés qu’elle acquiert et génère des co-bénéfices créés par les forêts plantées en France.

« Il est aujourd’hui possible d’associer la robustesse de crédits carbone conformes aux critères internationaux de la compensation à la création de co-bénéfices locaux via la forêt, à condition de se baser sur des référentiels rigoureux », explique Gérald Maradan, président de l’Alliance Internationale de la réduction et de la compensation carbone, à propos de Reforest’Local.

De leur côté, les projets forestiers français labellisés Bas Carbone s’inscrivent dans le cadre de la Stratégie Nationale Bas Carbone de l’Etat. Dans cette optique, une entreprise finançant par exemple une plantation d’arbres labellisée apportera sa contribution à la réduction de l’empreinte carbone nationale de la France sans pour autant compenser officiellement ses propres émissions de CO2, car elle n'acquiert pas de crédits carbone à son nom. Pour certaines sociétés, cette nuance est sans incidence. Elle peut en revanche être de taille pour d’autres entreprises désireuses d’agir dans le cadre de standards internationaux et souhaitant pouvoir communiquer sur le fait qu’elles compensent effectivement et officiellement leurs propres émissions de CO2.

Prix de la tonne carbone : quelles différences ?

La compensation carbone volontaire étant un marché, le prix de la tonne de CO2 répond aux fluctuations de l’offre et de la demande. Le coût d’un crédit carbone (correspondant à une teqCO2) diffère également en fonction de la qualité de chaque projet, de sa taille et de ses co-bénéfices notamment, tels que le développement de la biodiversité et de l’emploi local. Pour cette raison, les prix des teqCO2 du Label Bas Carbone et de Reforest’Local varient selon le projet choisi par l’entreprise.

Parallèlement, il est à noter que les prix de la teqCO2 proposés par Reforest’Local sont plus facilement dégressifs comparés à ceux des projets du Label Bas Carbone. En effet, le prix de la tonne de carbone à l’international peut voir son coût plus facilement diminuer grâce aux effets de volume générés par la taille importante des projets à travers le monde. En France, la taille souvent plus restreinte des projets freine le potentiel de dégressivité des prix.

En résumé, quelle solution de compensation carbone retenir ?

Chaque organisation verra dans l’une ou l’autre de ces solutions des atouts importants pour son organisation. A titre d’exemple, les acteurs publics non étatiques peuvent légitimement souhaiter se tourner vers un projet forestier labellisé Bas Carbone afin de contribuer à l’engagement climat de l’Etat. Par ailleurs, les entreprises soucieuses d’agir dans le cadre de standards internationaux et de communiquer sur leur compensation carbone officielle opteront plus facilement pour Reforest’Local.

Aller plus loin

Reforest’Action propose des projets Bas Carbone et Reforest’Local partout en France. Nos équipes sont à votre écoute pour :

  • vous conseiller dans votre choix
  • identifier les projets au plus proche de votre territoire
  • vous accompagner dans la mobilisation de vos parties prenantes via des outils efficaces
  • co-construire et déployer ensemble une communication juste et robuste

Une question ? Contactez-nous pour en savoir plus

0 Comment