4 083 046Trees planted

Environ 35 collaborateurs et clients de BNP Paribas E&RE étaient rassemblés ce vendredi 22 mars à Saint-Jean d’Illac, dans les Landes, aux côtés de Reforest’Action, pour participer à la dernière opération de reboisement post-tempête.

Dernière restauration post-tempête dans les Landes

18/04/2019 - Anne-Lise de Reforest'Action


Catégorie: 

BNP Paribas E&RE - reforestation - Landes - tempête - Klaus - reboisement

Environ 35 collaborateurs et clients de BNP Paribas E&RE étaient rassemblés ce vendredi 22 mars à Saint-Jean d’Illac, dans les Landes, aux côtés de Reforest’Action, pour participer à la dernière opération de reboisement post-tempête.

 

La parcelle, située sur plusieurs communes dont celle de Saint-Jean d’Illac, a été durement touchée par la tempête Klaus en 2009, qui a décimé, au total, plus de 220 000 hectares de la forêt des Landes. Au total, depuis 2014, Reforest’Action aura planté 589 000 arbres dans les Landes suite à la tempête Klaus, notamment à Argelouse, Moustey ou encore Luxey. En plantant 150 000 arbres aux alentours de Saint-Jean d’Illac, dont 2000 arbres grâce à BNP Paribas E&RE, Reforest’Action achève ainsi ses chantiers de reconstruction menés pendant près de 5 ans.

Partenaire de Reforest’Action depuis 2017, BNP Paribas E&RE poursuit un double objectif en finançant cette opération de reboisement : restaurer des écosystèmes forestiers au plus proche de ses parties prenantes, tout en les sensibilisant à cette action en les invitant à contribuer à la plantation.

C’est ainsi un groupe de 35 collaborateurs et clients de BNP Paribas E&RE qui ont répondu présent pour mettre la main à la terre et participer à la plantation de 900 arbres ce vendredi 22 mars. Sous le soleil éclatant du début du printemps, les apprentis planteurs, très motivés, ont mis du cœur à l’ouvrage dans une ambiance conviviale.

Le pin maritime est la principale espèce mise en terre à Saint-Jean d’Illac et sur les communes environnantes. Essence reine dans les Landes, elle est particulièrement bien adaptée au climat océanique doux, et est la seule à savoir se développer correctement sur des sols sableux, acides et pauvres éléments minéraux, souvent secs en été et engorgés en hiver. 

Après l’effort, un cocktail a été offert au sein du Complexe Sportif Pierre Favre mis à disposition par la Mairie de Saint-Jean d’Illac.

Un grand bravo à tous les participants !

0 Comment