Contribuer à la neutralité carbone globale en agissant pour la forêt

Investissez dans des projets générant des co-bénéfices sur la biodiversité et les communautés, certifiés par des standards reconnus.

Nous contacter

Atteindre vos objectifs climatiques

Reforest'Action vous propose des solutions qui s'inscrivent dans les démarches SBTI ou Net Zéro Initiatives et qui mettent l’accent sur la préservation de la biodiversité et le soutien des communautés locales.

Atteindre vos objectifs carbone court terme

grâce à l'achat de crédits carbone

En savoir plus

Contribuer aux objectifs de la France

grâce à des projets Label bas-carbone.

En savoir plus

Investir dans le développement de projets carbone

dans le cadre de votre stratégie climat long terme.

En savoir plus

Labels et Certifications

Tous nos projets sont certifiés par des labels ou standards internationaux et nationaux reconnus, alignés sur les objectifs de développement durable définis par l’ONU et rigoureusement sélectionnés conformément aux meilleures pratiques internationales : VCS (Verified Carbon Standard), CCB (Climate, Communuties and Biordiversity Standard), SDVista (Sustainable Development Verified Impact Standard), LBC (Label Bas Carbone).

Agir avec Reforest'Action, c'est :

CHOISIR LA SOLUTION ADAPTÉE

Un large portefeuille de projets diversifiés partout dans le monde.

DÉMULTIPLIER SON IMPACT

Générer des impacts sur la biodiversité et les communautés locales au-delà du carbone.

S'ASSURER DE LA QUALITÉ

Des projets de haute qualité certifiés par des standards internationalement reconnus.

COMMUNIQUER EN CONFIANCE

Bénéficier d'outils de communication pour valoriser votre action de façon juste et responsable.

Identifier la solution qui correspond le mieux à vos attentes
Contactez-nous

Reforest'Action, une expertise éprouvée depuis 2010

650
partenaires terrain partout dans le monde
1 500
Projets menés dans 45 pays
3 500
entreprises contributrices
Bien appréhender votre démarche carbone
L’action des entreprises est essentielle dans la lutte contre le changement climatique. Reforest’Action vous propose quelques éléments de compréhension et de clarification autour de la compensation et de la neutralité carbone pour bien appréhender votre démarche carbone.
Télécharger

Position Reforest'Action

La compensation carbone au service de la forêt

Nous considérons la mécanique de la compensation carbone comme une solution de financements de projets forestiers imparfaite mais pourtant essentielle.

Rappelons prioritairement que cette mécanique n’est utile que si (et seulement si) elle est utilisée en complément d’efforts continus et significatifs de réduction de l’empreinte, dans une trajectoire définie.

Le marché carbone volontaire est une source majeure de financements nécessaires à l’atteinte des objectifs climatique grâce aux solutions fondées sur la nature qui pourraient permettre de contribuer à 1/3 de l’effort pour l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris et les besoins sont considérables ! L’ONU estime à environ 4 700 milliards de dollars la somme nécessaire à la restauration des forêts et l’afforestation d’ici 2050.

Si l’objectif carbone est un pré-requis, il ne doit pas être une finalité. Nous considérons qu'il est essentiel de considérer les projets dits de compensation au-delà de l’impact carbone et d’y associer la promotion et la préservation de la biodiversité comme socle de résilience des écosystèmes face au changement climatique, ainsi que les indispensables co-bénéfices pour les populations locales qui contribuent grandement à la stabilité de l'écosystème dans la durée.

Enfin, notons que le terme de compensation présente une sémantique trompeuse qui peut poser problème en incitant à une utilisation abusive. Le terme « compensation » laisse penser à une annulation de l’impact négatif des émissions de CO2 couplée à une impression d’immédiateté de cette annulation. Ce qui est faux. Beaucoup d’entreprises en ont abusé et se sont soustraites aux efforts de réduction en se satisfaisant de co-financer des projets « ailleurs » ce qui a considérablement nuit à la réputation de cette mécanique. C’est pourquoi nous recommandons, comme d’autres acteurs, de passer d’une logique de « compensation » à une logique de « contribution » qui est plus juste.