9 739 105Trees planted

Défini par l’UICN en 2009, le concept de « Solutions fondées sur la Nature » formule l’idée que des processus naturels, et non pas seulement technologiques, peuvent largement contribuer à agir sur des enjeux contemporains majeurs tels que le changement climatique et l’érosion de la biodiversité. La Nature fournit des services vitaux à l’ensemble du vivant et notamment à l’humanité. Il est ainsi indispensable de la préserver, de la restaurer et de la gérer durablement pour assurer notre avenir.

Les Solutions fondées sur la Nature au cœur de l’action climatique mondiale

15/12/2020 - Anne-Lise de Reforest'Action


Catégorie: 

Solutions fondées sur la Nature - restauration des forêts - écosystèmes

Défini par l’UICN en 2009, le concept de « Solutions fondées sur la Nature » formule l’idée que des processus naturels, et non pas seulement technologiques, peuvent largement contribuer à agir sur des enjeux contemporains majeurs tels que le changement climatique et l’érosion de la biodiversité. La Nature fournit des services vitaux à l’ensemble du vivant et notamment à l’humanité. Il est ainsi indispensable de la préserver, de la restaurer et de la gérer durablement pour assurer notre avenir.

Que sont les Solutions fondées sur la Nature ?

Les Solutions fondées sur la Nature sont définies par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) comme « des actions visant à protéger, gérer de manière durable et restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever directement les défis de société de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être humain et en produisant des bénéfices pour la biodiversité. »

Ce concept a été formulé par l’UICN lors de la Conférence de Copenhague en 2009, lorsque les forêts ont été proposées comme l’une des solutions pour atténuer le changement climatique. C’est lors de la COP21 en 2015 que la place des Solutions fondées sur la Nature dans l’action climatique a été reconnue par les États, notamment via l’Accord de Paris.

Il s’agit ainsi d’actions qui ont pour objectif la préservation, la restauration et la gestion durable des écosystèmes naturels - qu’il s’agisse de forêts, de rivières, de milieux humides ou encore de prairies bocagères - dans une logique d’intérêt mutuel, puisque ces écosystèmes sont générateurs de bénéfices pour l’humanité.  Les Solutions fondées sur la Nature apportent également des bénéfices pour la biodiversité, en intégrant cet objectif au sein même de la conception et de la mise en œuvre de ces actions.


Écosystèmes et sociétés humaines : destins liés

Les écosystèmes rendent une multitude de services à l’humanité

Les écosystèmes sont multifonctionnels par nature. La variété des fonctions écosystémiques qu’ils produisent ne sont pas le fruit de l’Homme mais bien le résultat du lent et patient travail façonné par la Nature depuis des millions d’années. Aujourd’hui, les écosystèmes naturels apportent des contributions vitales aux populations, telles que la production d’aliments, d’énergie et de matières premières, ainsi qu’une multitude de services écosystémiques indispensables à leur vie. A titre d’exemple, les forêts permettent de stocker du carbone, de réguler le cycle de l’eau, de limiter les pics de chaleur à l’échelle locale, de réduire les risques de ruissellement des sols et de glissement de terrain, et de répondre à des besoins vitaux à l’Homme, tels que la production de bois d’œuvre et d’énergie, de ressources alimentaires et de produits médicinaux, ou encore de lieux de bien-être et de récréation.

Les services apportés par la Nature aux sociétés humaines ne sont pas illimités

La surexploitation des écosystèmes conduit à leur dégradation, et donc à leur incapacité à fournir durablement de tels bénéfices. Le jour du dépassement de la Terre, calculé chaque année par le Global Footprint Network, illustre directement cette idée. Cette date, qui marque le jour où l’humanité a consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année, est obtenue en comparant l’empreinte écologique de l’homme (qui mesure l’exploitation des ressources naturelles de la Terre), avec la biocapacité de la Planète (sa capacité à reconstituer ses réserves et à absorber les gaz à effet de serre). Encore excédentaire en 1961, avec un quart de ses réserves non consommées, la Terre est devenue déficitaire au début des années 1970. Cette journée est passée du 10 octobre en 1999 au 29 juillet en 2019.

Dans la plupart des régions du monde, la Nature a aujourd’hui été altérée de manière significative par de multiples facteurs humains, et la grande majorité des indicateurs relatifs aux écosystèmes et à la biodiversité montrent un déclin rapide. Ainsi, l’IPBES estime qu’aujourd’hui :

  • 75% des milieux naturels terrestres sont dégradés ;
  • 66% des océans sont altérés ;
  • 85% de la surface des zones humides a disparu ;
  • 25% des espèces animales et végétales sont menacées dans le monde.

Quant aux forêts, qui abritent 80% de la biodiversité terrestre et permettent de subvenir aux besoins de 25% de la population mondiale, elles ne cessent de décliner. A l’échelle mondiale, la superficie forestière représente aujourd’hui environ 68 % de son niveau préindustriel estimé. En zones tropicales, 240 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 1990 et 2015 du fait de la déforestation. En zones tempérées, les effets du changement climatique affectent la santé des forêts : 42% des essences d’arbres sont aujourd’hui menacées d’extinction en Europe. La biodiversité animale forestière a quant à elle chuté de 53% depuis 1970.

La dégradation des écosystèmes fragilise aussi les populations

Écosystèmes, biodiversité et climat sont interdépendants. Les écosystèmes et leur biodiversité influencent le climat et participent notamment à la régulation de la température et des précipitations. Ils sont des acteurs essentiels du cycle du carbone, de l’eau et de l’azote. Ils contribuent à absorber une partie de la chaleur et des gaz à effet de serre émis par les activités humaines. Ces rétroactions entre climat et biodiversité sont à l’origine de l’équilibre dynamique de l’environnement dans lequel les sociétés humaines se sont développées, et qui est aujourd’hui affecté à la fois par l’altération du climat et celle des écosystèmes. Or, cette altération des écosystèmes et du couple climat-biodiversité fragilise l’homme en provoquant la perte de sources d’alimentation, la dégradation de la qualité de l’eau, le développement de nouvelles maladies, l’exposition des sociétés à des épisodes climatiques extrêmes (sécheresses, tempêtes…)

Les stratégies et actions de lutte contre le changement climatique doivent donc non seulement réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre mais aussi investir dans la préservation des écosystèmes. Des écosystèmes en bonne santé permettent en effet d’atténuer le changement climatique, mais aussi d’adapter les sociétés humaines à ses effets.


Les Solutions fondées sur la Nature pour adresser les défis sociétaux actuels

Préserver la nature est indispensable pour assurer notre avenir

D’après l’UICN, le recours aux Solutions fondées sur la Nature permettrait de réaliser les objectifs sociétaux actuels tels que :

  • La réduction des risques naturels
  • Le développement socio-économique
  • La sécurité alimentaire
  • L’approvisionnement en eau et en énergie
  • La santé et le bien-être pour tous
  • L’adaptation des territoires aux changements climatiques
  • L’atténuation de leurs effets sur les populations (montée des eaux, incendies, canicules...)

D’après l’IPBES, ces solutions naturelles représenteraient d’ailleurs 37% des mesures d’atténuation du changement climatique qui seront nécessaires d’ici 2030 pour atteindre l’objectif d’un réchauffement mondial inférieur à 2°C en 2100.

Concrètement, quelles Solutions fondées sur la Nature peuvent être mises en œuvre ?

Les Solutions fondées sur la Nature valorisent les services rendus par les écosystèmes préservés, restaurés ou gérés durablement, et s’appuient sur différents concepts sous-jacents listés par l’UICN :

  • La restauration écologique
  • L’ingénierie écologique
  • Les infrastructures vertes
  • La gestion fondée sur les écosystèmes
  • La restauration des paysages forestiers
  • L’adaptation fondée sur les écosystèmes
  • L’atténuation fondée sur les écosystèmes
  • La réduction des risques naturels fondée sur les écosystèmes

Parmi ces Solutions fondées sur la Nature figure ainsi la restauration des paysages forestiers. Ce procédé vise à mobiliser et associer les communautés locales à la restauration de la multifonctionnalité des forêts, afin de répondre durablement aux besoins humains. Cette solution peut être mise en place grâce à différentes actions qui relèvent à la fois de la préservation, de la restauration et de la gestion durable des forêts. Toutes ces actions permettent à la fois l’amélioration de la biodiversité forestière, et une plus grande captation de carbone qui contribue à l’atténuation du changement climatique.

Préserver les forêts existantes en bon état écologique

Restaurer les forêts dégradées ou recréer des écosystèmes forestiers

Adopter des pratiques de gestion forestière durable

- Création d’aires protégées (parcs nationaux ou régionaux, réserves naturelles…) qui permettent de protéger les territoires associés et d’en préserver les services écosystémiques

- Reboisement et restauration écologique des habitats forestiers dégradés à l’aide d’essences adaptées et diverses, en accordant la priorité aux espèces autochtones ;

- Création de haies bocagères et de systèmes agroforestiers qui permettent de réguler le climat et le cycle de l’eau, conserver les sols, créer des corridors biologiques pour la biodiversité de la faune et de la flore ;

- Création de forêts urbaines pour parer aux enjeux du réchauffement climatique en ville.

- Exclusion de pratiques non-durables telles que les plantations mono-spécifiques, les coupes rases qui affaiblissent les sols et la surexploitation des forêts ;

- Développement de la Régénération Naturelle Assistée ;

- Création d’îlots de sénescence, composés d’arbres vieillissants qui, en se décomposant, favorisent la fertilité des sols forestiers, principal réservoir de biodiversité des forêts ;

- Favorisation des produits bois issus de forêts durablement gérées.

Développer les Solutions fondées sur la Nature avec Reforest’Action

Reforest’Action s’appuie sur le concept des Solutions fondées sur la Nature en déployant des projets qui répondent au concept de restauration des paysages forestiers. Notre mission : préserver, restaurer et créer des forêts partout dans le monde pour développer dans la durée leurs multiples bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Aujourd’hui, nos 700 projets forestiers développés sur les 5 continents permettent à la fois l’amélioration de la biodiversité forestière et une plus grande captation de carbone qui contribue à l’atténuation du changement climatique. Les projets financés par Reforest’Action s’inscrivent ainsi au cœur de l’action climatique mondiale et des Solutions fondées sur la Nature.

En s’appuyant sur le rôle des écosystèmes en bonne santé pour la vie humaine et le bien-être de tous, les Solutions fondées sur la Nature répondent ainsi à la fois aux enjeux du climat et la biodiversité. Il est crucial d’encourager leur développement à toutes les échelles pour répondre aux Objectifs de Développement Durable formulés par l’ONU. Au niveau national, la France a d’ores et déjà intégré le recours à ces solutions dans son plan Climat présenté en juillet 2017. La Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, qui s’ouvrira en 2021, devrait contribuer à orienter davantage de fonds au profit de la restauration et ainsi d’agir plus rapidement et efficacement en faveur du climat et de la biodiversité au service de l’ensemble du Vivant. Vous êtes intéressé par les Solutions fondées sur la Nature et en particulier sur la forêt ? Contactez-nous !

 

0 Comment