20 165 574Trees planted

C’est près de la commune de Lacaze (81) que ce projet de reboisement, soutenu par nos Reforest’Acteurs ainsi que notre contributeur Pampers a permis d’assurer la pérennité d’une parcelle de 3,9 hectares attaquée par des scolytes, des insectes xylophages

02/10/2020 - Marine de Reforest'Action


Catégorie: 

Forêt - biodiversité - diversité des essences - résineux - scolyte - insecte xylophage - Pampers

C’est près de la commune de Lacaze (81) que ce projet de reboisement, soutenu par nos Reforest’Acteurs ainsi que notre contributeur Pampers a permis d’assurer la pérennité d’une parcelle de 3,9 hectares attaquée par des scolytes, des insectes xylophages.

La zone de plantation se situe au sein du Parc naturel régional du Haut Languedoc. Les épicéas qui l'occupaient avaient été plantés en 1972. Il était prévu de les conserver, mais une attaque de scolytes les a détruits. 

Ces insectes xylophage creusent des galeries sous l’écorce des arbres pour se nourrir et se reproduire. Ces forages affectent les arbres, perturbant et limitant la circulation de la sève et donc altérant leur développement. Ils peuvent mener à la mort de l'arbre

Il était donc nécessaire de planter de nouveaux arbres pour assurer la résistance du peuplement face aux aléas naturels et au changement climatique.

Des essences adaptées à la station ont été sélectionnées, à savoir le pin laricio de Corse et le cèdre de l’Atlas.

La station est déterminée en fonction du sol, de l’humus présent, du micro climat de la région (notamment grâce à l’observations des végétaux déjà présents), ou encore du taux d’ensoleillement. Ces données permettent de déterminer les essences qui pourront s’épanouir sur une zone donnée.

Le cèdre de l’Atlas présente de nombreux atouts : il est tout d’abord réputé résistant à la sécheresse. En effet, celui-ci est capable d'aller puiser l'eau très profondément dans le sol. Il peut donc plus aisément survivre lors des grandes sécheresses qui caractérisent les périodes estivales actuelles. 

Son bois a par ailleurs de nombreux usages : imputrescible, il était autrefois utilisé dans la construction navale et pour fabriquer des sarcophages. Aujourd'hui, il est utilisé dans la construction de bâtiments, fournissant donc un matériau durable et assurant le stockage du carbone à long terme

  

Le chantier de plantation s’est déroulé en avril dernier sans encombres, et ce malgré le taux de pente important d’une partie de la parcelle, qui n’a pas toujours facilité les manoeuvres !

A ce jour, la parcelle est en bonne santé, avec un belle croissance sur ces premiers mois !

0 Comment