4 082 333Trees planted

La NASA a développé un nouveau genre de drone qui pourrait se révéler bien utile.

La NASA développe un drone anti-feux de forêts

27/10/2014 - Nicolas de Reforest'Action


Catégorie: 

Drone - NASA - Feu - incendie - déforestation

Un ingénieur de la NASA teste actuellement un drone destiné à traquer les départs de feux de forêts. L’outil pourrait sauver chaque année des dizaines de milliers d’hectares de couvert forestier à travers les Etats-Unis et générer des millions de dollars d’économies aux services anti-incendie.

En 2011, un incendie a sévi pendant 4 mois dans la réserve naturelle du Great Dismal Swamp située sur la frontière entre la Caroline du Nord et la Virginie. Habitant à proximité, Mike Logan, ingénieur à la NASA, apprend alors du capitaine des pompiers que la plupart des feux de forêts font suite à impact de foudre. C’est le déclic : surveiller la forêt juste après l’orage serait donc un bon moyen d’identifier et contrer tout départ de feu. Deux caméras embarquées Logan se lance alors dans la mise au point d’un drone anti-incendie au centre de recherche de la NASA de Langley, avec le soutien de l’Office américain de la faune sauvage. Résultat : un drone pilote de moins 7 kg aux allures de navette spatiale, actuellement en phase de test.

L’engin est équipé de 2 caméras. L’une, fixée sur le nez, est chargée de détecter les panaches de fumées à l’horizon. L’autre, infrarouge et dirigée vers le sol, traque les zones de chaleur. Les observations sont suivies en temps réel par ordinateur sur la terre ferme. Un espoir pour la forêt Prometteur, le drone nourrit de sérieux espoirs. Sitôt après un orage, cet ange-gardien de la forêt décollerait alors à la recherche du moindre départ de feu et le cas échéant les pompiers pourraient intervenir immédiatement. S’il avait été utilisé lors des incendies qui ont fait rage dans la Réserve en 2008, plus de 20 000 hectares de forêts auraient été préservés.

L’outil intéresse évidemment aussi pour les économies substantielles qu’il permettrait de générer en évitant de longues et coûteuses opérations aux pompiers qui ne seraient plus confrontés à des feux étendus et difficiles à endiguer. Ainsi des millions de dollars pour être économisés dans la seule réserve naturelle du Great Dismal Swamp selon son responsable. Les images dans cette vidéo de la NASA (en anglais)

2 Comments
[…] il y a une plateforme
je ne peux pas croire que la