1 783 561Trees planted

Jean-Pierre Bouvard, gestionnaire forestier, nous explique la biodynamie forestière, un concept innovant pour l'univers de la forêt.

Qu'est-ce que la biodynamie forestière ?

18/01/2017 - Nicolas de Reforest'Action


Biodiversité

La première plantation biodynamique d'arbres en forêt aura lieu à Châtenay le 25 janvier. Porté par le syndicat départemental de l'Ain de  Fransylva dont Reforest'Action est partenaire, ce projet est le premier du genre en Europe. Jean-Pierre Bouvard, gestionnaire forestier, nous explique ce concept innovant pour l'univers de la forêt.

Qu'est-ce que la biodynamie ?

En étymologie, « bio » signifie la vie et « dynamie » la puissance.  Biodynamiser un sol consiste à renforcer son activité microbiologique, c’est-à-dire à renforcer l’action des bactéries et champignons favorables à la croissance des végétaux. Pour ce faire, l’analyse du sol est une étape primordiale afin de déterminer les carences et les excès en éléments minéraux. Une fois le diagnostic effectué, une combinaison « sur mesure » de certains éléments, définis et quantifiés selon la problématique du sol, est préparée en laboratoire. Les racines des jeunes plants sont enduites d’une solution liquide de mycorhizes et, sont injectées dans le sol, des familles de bactéries. Le tout est recouvert de terre mélangée à des débris de broyage. L’apport de carbone est nécessaire au bon développement des bactéries.

Comment appliquer ce modèle à la forêt ?

L’idée est de planter des arbres de qualité, qui poussent plus rapidement. La densité de plantation est abaissée, se rapprochant de la densité optimum en fin de vie. Les arbres biodynamisés sont des arbres de qualité, qui seront bien conformés au fil des années, et la sélection sera moindre. L’abaissement de la densité provoque une chute des coûts de plantation.

En quoi le projet de Châtenay est innovant ?

C’est la première fois que cette méthode est appliquée à une plantation forestière. La mycorhization a déjà été testée par l’INRA mais il s’agit de l’utilisation de champignons uniquement. La véritable innovation tient à l’utilisation de bactéries qui transforme certain éléments du sols en matières nutritives.

Quel est son objectif ?

L’objectif premier est de tester la méthode en milieu forestier. La présence des acteurs locaux de la filière permettra de communiquer sur cette méthode.

Si cette expérimentation est concluante, que peut-on envisager pour la suite ?

La transposition de ce modèle à l’échelle régionale puis nationale.  

Pour participer à la plantation inscrivez-vous ici :)

3 Comments
quel rapport avec les
[…] la neige et le froid, une
Bonjour,